Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Notre-Dame de la Lys
Paroisse Notre-Dame du PartageHalluin, Bousbecque et Linselles
menu

24 octobre 2015 : assemblée paroissiale ND Lys pour l'accueil d'une famillle de réfugiés

rencontre des paroissiens-habitants de la Paroisse Notre Dame de la Lys à Halluin pour répondre à l'appel du pape Francois concernant l'accueil d'une famille de réfugiés.

Une famille de réfugiés à Halluin ?

L'appel du Pape, 6 septembre 2015

Une famille de réfugiés à Halluin ?

Où en sommes- nous avec la question de l'accueil chez nous?

Notre Pape François souhaite que chaque paroisse reçoive une famille de réfugiés.

Il nous met vraiment face à nos peurs de l'autre et de l'inconnu, et en même temps il nous propose de vivre l'Evangile.

Suite à ce souhait, et dans ce même esprit, la paroisse de NOTRE DAME DE LA LYS lance une réflexion sur cette actualité brûlante, l'accueil des réfugiés à Halluin.

Il y a quelque jours, un petit groupe s'est déjà rencontré pour discuter de ce sujet qui vous propose un échange bien plus élargi :

Rendez-vous samedi 24 Octobre à 9h30

au centre pastoral rue Gustave Desmettre

pour une information et échange sur cet accueil qui concerne tous les habitants d'Halluin

Michel Dublancq, diacre à Bousbecque, pour l'équipe de Pilotage

L'appel du Pape, 6 septembre 2015

Après l’angélus, le Pape François a lancé un vibrant appel afin que toutes les paroisses d’Europe accueillent une famille parmi les dizaines de milliers de réfugiés qui fuient les guerres et persécutions.

« La miséricorde de Dieu, a dit le Pape, se reconnaît à travers nos oeuvres, comme en témoigne la vie de la bienheureuse Mère Teresa de Calcutta dont nous avons commémoré hier l’anniversaire de la mort. Face à la tragédie de dizaines de milliers de réfugiés qui fuient la mort à cause de la guerre et de la faim, et qui sont en chemin vers une espérance de vie, l’Evangile nous appelle, nous demande d’être les prochains des plus petits et abandonnés, de leur donner une espérance concrète. Il ne s’agit pas seulement de dire : Courage, patience ! L’espérance chrétienne est combattive, avec la ténacité de celui qui va vers un objectif sûr. C’est pourquoi, en vue du Jubilé de la miséricorde, j’adresse un appel aux paroisses, aux communautés religieuses, aux monastères et aux sanctuaires de toute l’Europe à exprimer concrètement l’Evangile et à accueillir une famille de réfugiés. Un geste concret en préparation de l’Année sainte de la miséricorde. Que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d’Europe accueille une famille, en commençant par mon diocèse de Rome. Je me tourne vers mes frères évêques d’Europe, véritables pasteurs, afin qu’ils soutiennent mon appel dans leurs diocèses, rappelant que Miséricorde est le deuxième nom de l’amour : Tout ce que vous avez fait à un seul de mes frères les plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait. Les deux paroisses du Vatican accueilleront aussi ces jours-ci deux familles de réfugiés ».