Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Notre-Dame de la Lys
Paroisse Notre-Dame du PartageHalluin, Bousbecque et Linselles
menu

LA FETE PAROISSIALE: UN SUCCES BIEN ARROSE !

Dimanche 3 juillet à Bousbecque avait lieu la fête de la Paroisse Notre-Dame du Partage. Bien préparée par les membres de l'EAP et de nombreux sympathisants, elle commençait officiellement à 11 heures, par une messe en plein air présidée par l' Abbé Jean-Marie ATMEARE assisté des Diacres Philippe et Michel. Onze heures, ce fut l'heure exacte où une très ponctuelle drache choisit de déverser quelques mètres-cubes de flots sur le site. Le temps de protéger les objets du cultes, les instruments des musiciens, les aubes et étoles des officiants et les quelque 200 paroissiens, l'ensemble de l'installation regagnait la Salle Léon Dalle où tout fut séché et remonté en quelques minutes. La fête pouvait enfin commencer sous les meilleurs eaux...spices.

UNE HOMELIE ORIGINALE

            L'Abbé ATMEARE eut l'excellente idée d'imaginer son homélie sous forme de dialogue questions-réponses destiné à expliciter l'évangile des soixante-douze envoyés deux par deux selon Saint Luc. Le prêtre, dont on connait la force de persuasion, n'hésita pas à faire référence aux compagnons d'Emmaüs ou Paul et Barnabé, et pour vulgariser son propos, il fit appel aux sportifs, alpinistes ou coureurs du tour de France.

UN REPAS CONVIVIAL ET FRATERNEL

            Dès la fin de l'Office, un apéritif convivial réunissait, verre et chips à la main,  l'ensemble des paroissiens. Puis, tous ceux qui avaient souhaité partager le pique-nique dominical se groupaient en longues files devant la cuisine improvisée d'où s'échappaient des odeurs incitatrices de saucisses et de frites.

            La journée se prolongeait au gré de chacun, en groupe d'échanges d'idées ou d'anecdotes autour des tables, ou en groupes de jeunes ( ou moins jeunes ) autour ou sur les jeux traditionnels placés opportunément aux quatre coins de la salle.

            Toutes les convives paraissaient heureux de leur journée et se promettaient de recommencer l'an prochain, dans les mêmes conditions météorologiques, si possible.